Forte de son expérience en animation sociale, La Maison de Sagesse a été sollicitée pour intervenir également en France. C’est ainsi que 2 voies principales d’action ont été définies :

  • Le soutien scolaire auprès de jeunes en difficulté, conforme à la vocation première de La Maison de Sagesse qui est le secours à l’enfance, tout en créant un lien intergénérationnel
  • La sensibilisation au développement durable et aux problèmes d’environnement pour une prise de conscience de tous et en particulier des jeunes, des difficultés que vivent les populations du Sud que La Maison de Sagesse s’attache à aider dans l’ensemble de ses missions.

 
Nouveaux projets 2013

Contexte :

Le quartier Gambetta, situé dans le 20e arrondissement de Paris entre dans le Contrat Urbain de Cohésion (CUCS) Sociale Belleville – Amandiers. Il présente d’importants indicateurs socio-économiques de précarité:

- Premier en logements sociaux sur Paris (36%),
- Troisième arrondissement de population la plus importante,
- Troisième arrondissement sur les indices de précarité

Les enfants du quartier Gambetta présentent des difficultés dans les savoirs fondamentaux (lire, écrire, calculer) et les jeunes collégiens éprouvent des difficultés à se projeter dans l’avenir.
Fort de notre expérience acquise au centre social Chevaleret depuis 2006, nous avons été sollicités par le centre social CAF Annam pour y reprendre l’accompagnement à la scolarité des enfants. Ce centre, réaménagé en 2011, est un lieu ouvert aux habitants du quartier qui propose diverses activités en partenariat avec des associations (halte-garderie, alphabétisation, danse, musique…).

Projet :

Le programme d’accompagnement à la scolarité comprend à la fois une partie scolaire (aide aux devoirs) et une partie éducative permettant à l’enfant une ouverture culturelle et un épanouissement personnel.

Réalisations en 2013 :

- Une kermesse solidaire
- Des sorties : Visite du Château de Vaux-le-Vicomte, de l’espace culturel Louis Vuitton et du Musée du Louvre
- De nombreuses activités durant les vacances scolaires : spectacle GOLD, sortie au parc de Belleville, à la médiathèque Marguerite - Duras, cité des sciences, ballade à Paris.
- Participation des enfants à la fête des enfants au centre Annam
- Une fête de fin d’année scolaire
- 3 journées hors les murs pendant le mois de juillet pour les enfants ne partant pas en vacances (jeux, contes et activités manuelles et de jardinage)
- Programme de formation à destination des bénévoles par la Voix de l’Enfant
- 2 jours de formation à destination des parents et enfants à la rentrée scolaire
- Des ateliers lecture
- 4 ateliers cooking « cuisine typiquement américaine » avec les étudiants américains
- 10 séances d’ateliers sur le thème de l’enfance qui ont donné lieu à la réalisation d’un livret s’intitulant « mémoires nouvelles » - 1 goûter de Noël (ludothèque, contes, création de cartes vœux, jeux mathématiques et danse)
- 1 journée américaine avec au programme dégustation culinaire, danse country, débats sur les différences culturelles.

Le programme en chiffres :

- 50 enfants (20 primaires, 15 collégiens, 15 lycéens)
- 28 bénévoles
- une coordinatrice assistée d’une personne en service civique
- une animatrice CAF
Coordinatrice : Myriam Achaoui Volontaire en Service Civique : Maxime Naguet Partenaires : Artisans du Monde, Bibliothèque municipale Sorbier, CAF, Central College, CPN, Folk en Seine, Natura, Parc de la Villette, Régie de quartier Papilles & Papillons, Théâtre de la Colline, Théâtre du Tarmac, Ville de Paris, Voix De l’Enfant.

 
Nouveaux projets 2013

France : Accompagnement à la scolarité Paris 13e

Contexte :

Depuis 2006, nous menons en France, dans le quartier Chevaleret du 13 ème arrondissement de Paris, en partenariat avec le centre social CAF Chevaleret , et dans le quartier Masséna-Nord-Paris Rive gauche avec le centre d’animation Goscinny, deux actions d’accompagnement à la scolarité.

Site Chevaleret – Paris 13 ème :

Le quartier Chevaleret est une zone enclavée du sud-est du 13e arrondissement de Paris, situé en quartier Politique de la Ville, il est classé en CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale). La population habitante est en grande précarité et connait des difficultés sociales croissantes.
Le quartier est touché de plein fouet, d’une part, par la déscolarisation des enfants, l’absentéisme scolaire, les jeunes sortant du système scolaire sans aucun diplôme et, d’autre part, par la pauvreté des familles et l’accélération de la montée du chômage depuis la crise financière de 2008.
Deux types de foyers familiaux caractérisent le site Chevaleret : les familles monoparentales et les familles nombreuses. Les catégories socio-professionnelles dominantes sont « ouvrier » et « sans emploi ». Le quartier connaît également de vives tensions liées notamment au trafic de drogue et les équipements d’accueil qui s’implantent ont parfois des difficultés à rester ouverts (squats, agressions…).
Au-delà de ce triste constat, le site Chevaleret regorge également de richesses et d’énergie avec 36,4% de la population âgée de moins de 25 ans.
A la demande de la Ville de Paris et de la Caisse d’Allocations Familiales, Maison de Sagesse développe depuis 2006 en partenariat avec le centre social CAF Chevaleret, situé au cœur du quartier, 3 bis rue Eugène Oudiné, un programme d’accompagnement à la scolarité.
Cette action entend répondre aux décrochages scolaires des enfants, aux familles nombreuses dont l’espace de l’appartement est restreint. Le projet concerne également les familles aux faibles revenus ne pouvant mettre leurs enfants à des cours particuliers, les parents ne maîtrisant pas la langue française et ayant des difficultés d’insertion sociale, économique ou professionnelle.

Site Goscinny – Paris 13 ème :

L’action se déroule au centre d’animation René Goscinny situé au 14 rue René Goscinny dans le 13 ème arrondissement de Paris dans le quartier Paris-Rive gauche.
Ce dernier est en pleine évolution avec des besoins importants. Passé de 3800 habitants en 2007 à 6500 en 2012 (objectifs de la Zone Aménagement Concerté 15 à 20 000 habitants pour 2016), sa population évolue. Si en 2007, les classes moyennes étaient majoritaires, depuis 3 ans, de nombreuses familles sont arrivées des quartiers nord de Paris avec des revenus beaucoup plus modestes et habitent les nombreux logements sociaux du quartier (59000 m2 construits et en cours depuis 2007) avec des difficultés importantes (familles monoparentales, difficultés scolaires, primo-arrivants…) et sans connaissances des structures pouvant les accompagner.
Pour tous les acteurs du quartier, ces arrivées de familles en difficulté rendent indispensable la création d’une mixité sociale afin d’éviter de futures tensions. Située à la frontière de l’ancien et du nouveau quartier, les écoles élémentaires des Grands Moulins et Primo Levi cristallise ces problématiques.
Sollicités en novembre 2012, par le centre d'animation Goscinny, nous avons travaillé durant 6 mois, à la mise en place de ce programme. Des actions ponctuelles ont été proposées durant les vacances d’hiver et de printemps afin d’aller à la rencontre du public et qui ont connu un grand succès.

Pendant cette période, nous avons attaché une importance particulière à la coordination avec les acteurs du quartier afin de vérifier la pertinence de la demande :

- rencontres avec l’Equipe de Développement Locale (EDL) ;
- le groupe CLAS de l’EDL ;
- Mairie du 13e,
- Mission Égalité des Chances de la préfecture de Paris ;
- Equipe du centre d'animation Goscinny ;
- La CAF ;
- Associations de quartier menant des programmes d’accompagnement à la scolarité ;

École des Grands Moulins et Ecole Primo Levi. A l’issue de ces rencontres, le constat des besoins du quartier s’est confirmé. Bien qu’il ne soit pas en quartier politique de la ville, d’après les différents acteurs, son évolution récente rend nécessaire la mise en place d’une action. L’ouverture en 2011 de l’école Des Grands Moulins, qui partage son site avec un théâtre et des logements, s’inscrit dans la volonté de la mairie d’arrondissement de développer des équipements de quartier et de proposer des activités culturelles et sociales pour créer du lien à Paris Rive-Gauche.
L’ouverture, un an plus tard, du centre d'animation Goscinny s’inscrit également dans cette logique.
Son projet pédagogique insiste notamment sur le développement de la citoyenneté et sur la participation des usagers à la vie du quartier et du centre, deux éléments importants de notre programme.

Projet :

Nous proposons à des enfants élémentaires (primaire) et secondaires (collège et lycée) un accompagnement de 4 heures hebdomadaire. Notre action est destinée aux enfants en difficultés scolaires et dont les familles sont en précarités. Nous déclinons notre projet aux enfants par un apport scolaire méthodologique et un apport culturel se caractérisant par une séance de 2H00.

Voici l’organisation d’une séance type :

- Un accueil et un goûter ;
- Une aide aux devoirs personnalisé (1 adulte pour 3 enfants maximum) et parcours individualisé pour les enfants qui sont le plus en difficultés ;
- Une activité manuelle, culturelle ou sportive.

D’une manière plus globale, nous travaillons main dans la main avec l’Éducation Nationale, le dispositif de la Réussite Éducative, les services sociaux et les parents pour viser une plus grande chance de réussite scolaire de l’enfant.
Durant chaque vacance scolaire, nous proposons des activités ludiques, culturelles, des sorties pédagogiques, aux enfants et adolescents (expositions culturelles, musées, balade dans les quartiers historiques de Paris, sortie au château de Vaux le Vicomte, ateliers manuels etc ...).

Objectifs du projet :

- Offrir aux jeunes un appui personnalisé dans leur travail scolaire ;
- Elargir les centres d’intérêt des enfants et promouvoir leur apprentissage de la citoyenneté ;
- Accompagner et impliquer les parents dans le suivi de la scolarité de leurs enfants ;
- Favoriser un travail intergénérationnel entre les bénévoles et les jeunes.

Réalisations en 2013 :

Le programme en chiffres :

- 65 enfants inscrits sur les 2 sites dont 50 enfants inscrits à Chevaleret (25 primaire et 25 collégiens et lycéens) et 15 enfants primaire inscrits à Goscinny
- 40 personnes bénévoles
- 1 responsable coordonnant les 2 actions du 13 ème et en charge de la relation institutionnelle concernant les programmes d’accompagnement à la scolarité
- 1 service civique volontaire chargé des animations et soutien au responsable
- 1 stagiaire diplômé en communication.

Ateliers et sorties :

Enfants du Primaire : jeux de société, jeux collectifs en plein air, activités manuelles (pâte à modeler, pâte à sel, récupération créative), éveil musical (fabrication d’instrument de percu, découvertes d’instruments), atelier lecture (écoute/ dessin par rapport à la lecture écoutée/ lecture par les enfants).

Enfants du secondaire : jeux de société, jeux collectif en plein air, atelier théâtre (jeux de rôle; jeux d’improvisation), atelier bio-chimie (découverte de réactions chimiques sous une forme ludique).

Activités et sorties pendant les vacances scolaires : sortie au parc de bercy pour un grand tournoi, atelier cuisine patisserie et goûter, atelier récupération créative, atelier cuisine patisserie et goûter, atelier film (projection d’un film + débat).

Responsable : Arnaud PASQUER

Volontaire en Service Civique : Céline N’DOUR

Partenaires : CAF de Paris, Ville de Paris, l’Etat, l’Education Nationale, Centre d’animation Goscinny, Centre social CAF Chevaleret, les membres du groupe de travail CLAS, la Voix De l’Enfant, Central College, partenaires associatifs du quartier (Petit Bain, Atelier du geste sensible, Repi 2000…).

 
Nouveaux projets 2008-2009

Développement durable

Echange de jeunes France–Bénin (Essonne – Atacora)

Cette opération consiste en un échange entre une dizaine de jeunes d’un lycée professionnel d’Etampes (91) le lycée professionnel Louis Blériot et les jeunes d’un collège d’une région rurale reculée du Nord-Ouest du Bénin, le collège de Manta.
Objectifs :

  • la prise de conscience par de jeunes français des problèmes de développement et d’environnement dans des zones affectées par des phénomènes de désertification
  • une participation active de ces jeunes sur ces problèmes de développement
Cette opération a débuté en janvier 2009. Elle se déroule en 3 phases :
  • Mobilisation des jeunes à Etampes pour récolter des fonds sur le thème de la lutte contre la déforestation : 1 euro = 1 arbre 2 euros = 1 foyer de cuisson économique en bois
  • Echanges interculturels avec les jeunes béninois
  • Voyage des jeunes du Lycée Professionnel Louis Blériot au Bénin
  • Témoignages des jeunes au retour vers les écoles, collèges, lycées et dans les forums sur le développement
Un film sera réalisé par RucheVIDEO partenaire de La Maison de Sagesse, pour couvrir cette opération.
Cette opération est soutenue par Yann Arthus-Bertrand et Anh Dao Traxel.

Site créé spécialement sur cette opération : www.operation-benin.com

 
Projets réalisés et en cours

Education

Programme d’accompagnement à la scolarité au Centre Social Chevaleret (Paris 13ème)

En partenariat avec la CAF de Paris

La Maison de Sagesse, déjà présente à travers le monde, souhaitait s’investir auprès des jeunes en France. L’occasion s’est présentée avec la Caisse d’Allocations Familiales du 13ème arrondissement de Paris, au sein d’un centre social dans le quartier Chevaleret. Ce quartier est en pleine restructuration et un pourcentage important de familles de nationalités étrangères y habite.
Les jeunes et leurs familles ont manifesté leurs besoins auprès du Centre, où une association a accueilli pendant un temps les collégiens et les lycéens en soutien scolaire. Puis, très vite, cette association n’a pu soutenir cette mission auprès des lycéens, c’est alors que la CAF s’est tournée vers La Maison de Sagesse.

La Maison de Sagesse a commencé son activité réellement en février 2006 mais le projet en lui-même a démarré en 2005.
Les objectifs de cette mission sur Paris sont d’offrir aux jeunes un appui dans leur travail scolaire, de manière individualisée par de la méthodologie, une gestion du temps, une aide à une meilleure compréhension des matières scolaires et au final à aider les jeunes à retrouver une confiance en eux dans leur cursus scolaire. Le but est, outre la dimension scolaire, d’apporter une vision différente de l’école par le biais d’activités périscolaires, pour élargir les centres d’intérêts des jeunes.

Le partenariat avec la CAF est important car il permet une vraie collaboration en accompagnant également les parents. Le premier accueil se fait toujours avec les parents, les jeunes, l’animatrice de la CAF et la coordinatrice de La Maison de Sagesse.
Cela permet de favoriser le relais entre les activités du Centre Social et le soutien à proprement parler pour appréhender le jeune dans sa globalité.
Les jeunes accueillis sont d’origine soit d’Afrique du Nord, Maroc, Tunisie, Algérie, soit d’Afrique Noire, et quelques français. Les jeunes vont dans les lycées, collèges et écoles primaires du 13ème ou d’autres arrondissements selon leur spécialité. Ils viennent d’eux-mêmes au centre pour trouver une aide à leurs difficultés dans certaines matières, maths, français, anglais…. Ils sont très motivés et très en demande et à l’écoute.

La Maison de Sagesse a commencé l’accompagnement scolaire courant 2006 -de mars à juin- avec les lycéens, une dizaine dans les matières principales, français, maths, anglais. L’aide a été bien perçue et, au vu des résultats, la CAF nous a demandé de prendre en charge aussi les collégiens à partir de la rentrée de septembre 2006. MDS a donc fait une Porte Ouverte en septembre 2006 pour l’année scolaire 2006/2007 : 45 jeunes ont été inscrits à l’accompagnement à la scolarité, une trentaine de collégiens de la 6ème à la 3ème et une quinzaine de lycéens, de la 2de à la Terminale.
Depuis l’année scolaire 2007/2008, la CAF nous a demandé de prendre également en charge les primaires. Nous nous retrouvons donc aujourd’hui avec environ 15 lycéens, 30 collégiens et 16 primaires.

Environ 20 bénévoles « recrutés » par MDS se relaient selon leurs disponibilités dans la semaine, et s’occupent des jeunes par petits groupes de 3 ou 4 maximum pour un travail approfondi. Leur sélection se fait en fonction des besoins recensés chez les jeunes, mais la plupart des bénévoles sont polyvalents (surtout niveau collège) pour pouvoir au mieux aider les jeunes. Ces bénévoles sont de tous âges (étudiants, adultes en activité, retraités…) et de plusieurs nationalités (française, marocaine, africaine, roumaine, irlandaise, hollandaise, argentine…), ce qui contribue fortement à une ouverture culturelle et à une mixité sociale.

Depuis maintenant 3 ans, la mission d’accompagnement à la scolarité initiée par La Maison de Sagesse au Centre Social Chevaleret s’est développée, enrichie, et ancrée dans les habitudes des habitants du quartier et des familles qui fréquentent la CAF et le Centre Social.
Preuve en sont les réinscriptions d’enfants et les demandes croissantes qui nous parviennent, tant des familles que de la CAF, ainsi que les nombreux partenaires qui nous rejoignent et nous permettent d’accroître ainsi les actions culturelles en faveur des jeunes.

En outre, un travail intergénérationnel entre les anciens et les jeunes permet un travail de fond et de respect de la culture d’origine et du pays d’accueil, la France.
Les liens familiaux étant très forts avec la famille restée au pays, La Maison de Sagesse envisage une sensibilisation de ses projets humanitaires envers les plus défavorisés auprès de ces jeunes élevés en France. Certains de ces jeunes pourraient devenir les liens entre les missions créées dans leurs pays d’origine et ici, positivant leur attachement à leurs racines, valorisant les valeurs européennes et prenant une part effective à la réalisation des projets.

Ce projet permettrait donc de re-tisser le lien (« le fil d’or ») entre la culture du pays d’origine de ces jeunes et la culture du pays d’adoption.

Développement durable

Actions de sensibilisation dans la France entière

La Maison de Sagesse tient à témoigner de son expérience dans les pays les plus pauvres et des difficultés que rencontrent leurs populations face aux problèmes d’environnement qui s’aggravent d’année en année.
Conférences, participations à des forums, interventions dans les écoles, expositions sur le développement durable, diffusion de films documentaires, concerts, sont organisés chaque année dans cette optique.
Ces rencontres ont principalement lieu en Ile-de-France, où se trouve le siège de La Maison de Sagesse et dans la région Lyonnaise, dans des maisons de retraite du groupe ORPEA, partenaire de La Maison de Sagesse, mais également dans des villes comme Marseille ou en Région Centre.