La République Dominicaine est un petit pays comptant environ 9 millions d’habitants, dont une importante part d’immigrés haïtiens. Elle dépend essentiellement économiquement de l’agriculture et du tourisme, mais derrière l’image de carte postale idyllique se cache une toute autre réalité : une pauvreté extrême et des biddonvilles où s’entassent les laissés pour compte. Afin de réaliser différents programmes d’aide, La Maison de Sagesse s’est particulièrement appuyée sur l’envoi régulier de bénévoles au cours des années.

 
Nouveau projet 2009

Éducation

Programme Naniki de soutien scolaire à Las Terrenas

En partenariat avec l’association AHDE

En général, en République Dominicaine, les enfants vont à l’école le matin ou l’après-midi car il n’y a pas assez de place pour accueillir tout le monde dans les locaux (40 à 50 élèves par classe). Beaucoup d’entre eux sont restés analphabètes. Le redoublement n’étant que très peu pratiqué, les enfants accumulent un retard qui leur est difficile de rattraper. Il y a donc un fort taux d’échec scolaire qui frise les 75 %. Il faut également souligner que certains enfants ne sont pas du tout scolarisés. Le programme Naniki va offrir aux enfants analphabètes la possibilité d’apprendre les bases scolaires. La méthode intensive utilisée va leur permettre d’acquérir les notions essentielles dans le but de réintégrer un établissement scolaire. Le projet va s’adresser à des enfants de 8 à 12 ans qui ne savent pas encore lire et écrire, il viendra en complément de l’école dominicaine.

 
Projets réalisés

Education

Amélioration des conditions d’éducation à Saint Domingue

La Maison de Sagesse est présente en République Dominicaine depuis 1995. Son action a tout d’abord commencé dans le quartier de la Urena, modeste banlieue située à quelques kilomètres de la capitale, et plus précisément à l’école San Salvador School, centre de développement de l’enfant. Les objectifs étaient d’améliorer les conditions de scolarisation et d’éducation des jeunes écoliers (responsable de mission bénévole Marie-Benoite Allizon). La Maison de Sagesse a travaillé 3 années pour San Salvador School.

Eau – hygiène

Amélioration de l’habitat et assainissement dans les Bateys Isabella et n°5

En 1998 l’UNESCO a demandé à La Maison de Sagesse se rendre en République Dominicaine pour y évaluer la situation des réfugiés haïtiens dans les villages des coupeurs de canne à sucre : les bateys. Les bateys (les villages de coupeurs de canne) sont nombreux et éparpillés sur tout le territoire de la République Dominicaine. Les conditions de vie y sont déplorables.
Les enfants ne sont pas ou peu scolarisés. Ils souffrent de malnutrition et de nombreux problèmes de santé. Le manque d’hygiène est principalement dû aux manques de structures sanitaires et à l’absence d’irrigation et d’assainissement d’eau. Les dispensaires sont rares et les réfugiés haïtiens bénéficient de peu de soins.

Face au constat douloureux qui résultait de cette visite, La Maison de Sagesse a décidé de lutter pour les enfants déshérités de ces villages en s’engageant dans ce nouveau projet.
La Maison de Sagesse a mené des actions dans l’Est du pays, à la frontière avec Haïti, dans les bateys Isabella et n°5 sur des projets de réfection de bâtiments et d’assainissement d’eau.

Education – eau – hygiène – santé – nutrition – formation professionnelle

Réhabilitation d’un village de coupeurs de canne à sucre haïtiens : Batey Mamey

Le Batey Mamey ne bénéficie pas de l’arrivée en eau dans les maisons, les habitants s’arrangent entre eux pour se partager l’eau pompée illégalement à une conduite extérieure venant de l’aéroport. L’eau une fois utilisée est jetée à même le sol. Lors de la saison des pluies, l’eau est partout, dans les rues et les maisons (sol en terre battue pour la plupart), se mélangeant aux ordures. Les infections cutanées et en tous genres sont nombreuses surtout chez les enfants, plus fragiles. L’habitat est dans un état déplorable, maison de tôles quand il ne s’agit pas de colmater les trous avec des bidons écrasés. Les enfants dorment souvent sur des cartons sous le lit des parents.

Partant de ce constat, La Maison de Sagesse a mis en place un programme global de développement au Batey Mamey à partir de 1999, axé sur 6 objectifs :

  • Santé : La santé et les compléments nutritionnels s’inscrivent en effet parmi les besoins premiers de la population du batey.
    • Mise en place d’un projet d’aide à la santé : construction d’un dispensaire, organisation de visites de médecin, lutte contre le tourisme sexuel et campagne d’information et de protection contre le SIDA.
    • Envoi de cantines pédiatriques et de médicaments par le biais de notre partenaire «Tulipe».
    • Sensibilisation de la population aux problèmes d’hygiène et de santé
  • Eau : Réalisation de 11 réseaux d’assainissement et d’adduction de l’eau. (~ 470 foyers)
  • Habitat : réfection, construction de maisons (programme de construction de 15 maisons et réfection de dizaines de cases délabrées)
  • Alphabétisation de certains jeunes du Batey, mise en place de cours, achat de matériel.
  • Formation professionnelle : création et suivi d’ateliers professionnels (ébénisterie, broderie...)
Mise en place d’un atelier de broderie et développement d’un petit circuit de vente de broderies: Une dizaine de femmes a été formé aux techniques de la broderie.
  • Ateliers péri-scolaires avec les enfants (ludothèques, sport, sorties)

Éducation - santé

Envoi de 2 bénévoles en soutien aux activités de l’association AHDE à Las Terrenas

En soutien à l’association AHDE

En 2007 – 2008, La Maison de Sagesse a envoyé en République Dominicaine un couple de bénévoles français, qui ont participé aux différentes actions de l’AHDE :

  • participation aux « opérativos » : une fois par mois, l’AHDE organise une opération ponctuelle d’une journée dans un village pauvre de la péninsule de Samanà. Lors de cet événement, des médecins et une gynécologue sont présents afin de consulter gratuitement les patients. Une ordonnance leur est ensuite délivrée et ils peuvent venir chercher leurs médicaments gratuitement à la pharmacie présente sur place. Environ 180 personnes sont auscultées par les médecins pendant l’ « opérativo ». Un contrôle de la vue est également réalisé lors de cette journée. En France, des montures sont récupérées par une autre association et les lunettes, adaptées à la correction de la personne sont fabriquées. Il faut en général attendre 1 mois de délais afin de recevoir ces lunettes. Par la suite, une remise officielle de ces paires de lunettes est organisée. Lors de cette journée des vêtements sont également distribués, la plupart étant à destination des enfants.
  • distribution de jouets pour Noël : en République Dominicaine, Noël se fête le jour de l’épiphanie. L’association récupère des jouets en France auprès de grossistes et particuliers. Ils sont ensuite acheminés sur le territoire par container. Des bénévoles sont chargés de recenser dans certains quartiers pauvres des barillos le nombre d’enfants (âges et sexes) par familles afin de distribuer au mieux les jouets.
  • aide à la bibliothèque : Aux cours de ces 5 dernières années, plus de 800 livres ont été ramenés dans les différents containers de l’association. La bibliothèque possède des œuvres en français, anglais, espagnol et italien. De même, des touristes et résidents de Las Terrenas offrent leurs livres à la bibliothèque. Elle est ouverte tous les matins de 10h à 13h. Un bénévole s’occupe de tenir la permanence. Cet endroit est également le bureau et le lieu de rencontre de l’association pour toutes les personnes désirant se renseigner, laisser des médicaments, vêtements … Contre 20 $p, toute personne peut emprunter un livre. Cet argent permet de financer l’acheminent des containers suivants.
  • aide à la boutique de vêtements : de nombreux vêtements pour enfants, donnés par des particuliers et boutiques, sont amenés à Las Terrenas dans des containers. Une boutique a été ouverte dans la rue principale. Elle fonctionne les lundi, mercredi et vendredi de 9h à 12h et les mardi et jeudi de 15h à 18h. Ces habits sont vendus principalement aux dominicains pour une somme dérisoire. Le but étant de permettre aux familles pauvres des barillos de pouvoir habiller leurs enfants à moindre frais. Cette boutique fonctionne avec des bénévoles qui viennent une à deux fois par semaine pour s’en occuper.
  • aide pour le loto : chaque année, l’association organise un loto en décembre. De nombreux prix sont à gagner. Les bénévoles récupèrent des lots gratuits auprès des commerçants dans le village. Les cartes de loto sont vendues pour jouer lors de la soirée. Cela permet à l’association de récolter des fonds pour les prochains containers.
  • soutien scolaire : remise à niveau sur le plan de la lecture, de l’écriture et des mathématiques, des élèves en situation d’échec scolaire. Le but est de revoir en profondeur les bases de ces enseignements afin que ces enfants n’aient plus de lacunes et qu’ils réintègrent une classe appropriée à leur âge. Les cours ont été donnés tous les après-midi de 14h30 à 17h à un groupe de 15 enfants de 8 à 12 ans. Une classe a été prêtée gracieusement par l’école française de Las Terrenas, et du matériel (trousses, cahiers, stylos …) a été donné par l’AHDE. Deux fêtes ont été organisées dans l’année : une à Noël avant les vacances scolaires, et une en fin d’année, vers mi-juin.