Comment une population en mauvaise santé, touchée par le paludisme, le sida ou d’autres pathologies peut-elle avoir l’énergie d’entreprendre d’autres activités qui pourraient la sortir de la misère ?

Comment des enfants anémiés, ne mangeant pas à leur faim, trop souvent malades, peuvent-ils suivre en classe et réussir leur parcours scolaire ?

Comment dans ces conditions amener les populations à sortir d’un fatalisme qui les écrase ?

Les soins en eux-mêmes sont essentiels surtout s’ils s’inscrivent dans un cadre d’urgence.

Mais plus encore, l’accès des populations aux soins est primordial.

Cela recouvre la construction de dispensaires de proximité et un coût des soins et des médicaments à la portée des plus démunis.

En effet, quand à proximité d’un village, les habitants trouvent un dispensaire bien équipé, avec du personnel formé et disponible et des médicaments à un prix abordable, la confiance dans l’avenir et la solidarité peuvent s’instaurer.

Mais pour La Maison de Sagesse, la santé doit s’inscrire dans un développement durable et il est indispensable qu’elle soit également accompagnée d’une action de sensibilisation et de formation à l’hygiène, à la prévention et à la nutrition, dans les villages et les écoles.

Les actions de La Maison de Sagesse